Passer au contenu

/ École d'urbanisme et d'architecture de paysage

Je donne

Rechercher

Prochain séminaire INTERFACES

LA RÉPONSE AUX INONDATIONS AU QUÉBEC : Au-delà de la rhétorique sur la durabilité et la résilience, le besoin d’une vision cohérente sur le territoire et le cadre bâti

Séminaire via Zoom et lancement d’une plateforme web : Inscription

Une activité de la Chaire Fayolle-Magil Construction. En partenariat avec l’Observatoire Oeuvre Durable, le Magazine Formes et le Réseau inondations intersectoriel du Québec (RIISQ).

Résumé :

Notre façon d’occuper le territoire au Québec génère des risques et contribue à mettre des personnes, des écosystèmes, des paysages et des propriétés en danger. Nos modes d’urbanisation continuent à détruire les milieux humides et les terres agricoles tout en accroissant la pollution atmosphérique. Ce bouleversement des milieux naturels, incluant les berges et les marécages, nous expose constamment à des menaces d’inondations. Enfin, nos modes de construction n’ont pas évolué pour s’adapter aux effets des aléas, incluant ceux induits par les changements climatiques. À titre d’exemple, pourquoi construit-on encore des sous-sols en zone inondable ?

  • Quelles sont les responsabilités des professionnels de l’aménagement face aux risques d’aléas ?
  • Comment concilier différents objectifs dans une approche cohérente face aux changements climatiques?
  • Comment se doter d’une vision systémique d’occupation du territoire susceptible de considérer une multiplicité de risques?
  • Quels changements à la programmation des bâtiments ainsi qu’aux codes et techniques de construction sont nécessaires pour faire face à une multiplicité de risques?
  • Comment décloisonner les pratiques et aller au-delà de la rhétorique du développement durable et de la résilience?

Les panélistes :

Isabelle Thomas
Philippe Gachon
Jean-Paul Boudreau
GianPiero Moretti
François Bélanger
Jean-Philippe Meloche
Éric Martel
André Bourassa
Bruno Demers
Gonzalo Lizarralde